Forum philo de RAMIUS  Index du Forum   Forum philo de RAMIUS
Ad augusta per angusta. Club de la pensée.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
  Forum philo de RAMIUS  Index du Forum

 
Imagine-toi

 
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet Forum philo de RAMIUS Index du Forum

Analogie

Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
personne


Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2009
Messages: 9

MessagePosté le: Lun 13 Juil - 16:11 (2009)    Sujet du message: Imagine-toi Répondre en citant

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } A:link { so-language: zxx } -->
<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } H2 { margin-bottom: 0.21cm } H2.western { font-family: "Arial", sans-serif; font-size: 14pt; font-style: italic } H2.cjk { font-family: "MS Mincho"; font-size: 14pt; font-style: italic } H2.ctl { font-size: 14pt; font-style: italic } --> Imagine-toi




Imagine,
Imagine que je t'apprenne un secret, mais que tu ne le comprennes pas tout de suite et même que tu ne le comprennes que longtemps, très longtemps plus tard, et, qu'à ce moment là, tu ais une révélation qui surgit, et cette révélation apparaîtrait comme une vérité,une vérité qui dérange car elle bouleverserait ta vie, ta façon de voir ton passé, ton présent, ton futur et même bien plus. Peut-être que tu voudras l'oublier … et c'est pourquoi je pleure maintenant car je me souviens de la façon dont j'ai voulu l'oublier, je l'ai trouvée fausse et sans intérêt, de maintes façons, d'ailleurs.
A force, elle s'est imprégnée dans chaque neurone de mon cerveau, me montrant ainsi son pouvoir, me rappelant sans cesse à mon devoir de choix et d'acceptation . Puis je l'ai mis en veille dans mon cerveau sachant qu'elle était encore là, mais de temps en temps elle se réveillait dans les bons moments mais aussi dans les mauvais, me proposant encore de choisir mais vite car au moment où j'aurai choisi alors le reste sera oublié et je serai soulagé. Oui mais lequel choisir, celui d'accepter la vérité ou de la refuser . Lequel a le plus d'intérêt pour moi ? Le premier me fait peur et le deuxième me rassure mais me fait souffrir. Non, c'est peut être le contraire et puis je sais plus, je suis perdu et puis tant mieux.
Mais il est toujours là, ce choix, et plus je me perd, plus je me rapproche de lui. Alors je m'éloigne mais il me suit, oui ! bien sûr. Alors je fuis mais il se retrouve face à moi. Je ne comprend plus alors je souffre et je ne suis plus rassuré. Alors Stop. J'ai peur. Quelle fatalité, j'ai peur de mourir, mais pourquoi ? J'ai peur de me perdre à jamais en choisissant. Non ! Cette vérité est donc devenue d'un intérêt crucial pour moi, une vérité qui fait peur à en mourir.
Mais que faire. Alors j'ai essayé de la vérifier, enfin, mais sans y croire car je ne voulais pas la voir de peur de ne voir plus qu'elle et donc de ne plus rien voir alors je l'ai testée mais pas sur moi, bien sûr, car je risquerais de me perdre, mais sur le reste. Mais je ne pouvais pas y croire, de toute façon, car j'avais encore le choix et je ne voulais pas le perdre. Alors, j'ai vu une chose étonnante, la vérité est toute autour de moi. Je n'ai pas voulu comprendre, j'aurai encore eu peur de me perdre, de perdre ce choix. Alors je l'ai façonné pour ne pas l'oublier.
Oui le choix bien-sûr, car la vérité ne peut être façonnée, elle ne serait plus vérité, elle serait falsifiée avec trop de facilité et, aussi, vite oubliée pour recommencer avec plus de facétie. Faut-t-il s'en foutre, faut-t-il y croire, faut-il la connaître et, donc, la faire connaitre volontairement ou involontairement. Est-ce là ma volonté, mon intention.
Non. Est-ce mon choix. Non. Car je n'ai pas encore choisit. Que puis-je faire, Que puis-je fuir. Je suis perdu. Mais je ne veux pas me perdre, je suis moi et non elle, je ne veux pas, voilà, et c'est tout. Je veux continuer à être moi encore un peu et je lutterai jusqu'au bout. Oui. Voilà, ma volonté, ma vérité, ma vie. C'est le choix, c'est mon choix et mon choix, c'est elle, c'est nous, c'est vous, c'est toi et moi, et c'est tout. Tout à travers toi et c'est pour cela que je t'aime à en devenir fou. Zut, je te l'ai dit, c'est trop tard, je suis fou de toi, je suis donc perdu, mais toi je ne veux pas te perdre. Alors accepte ma folie, s'il te plait, je t'en supplie. C'est trop tard, je ne veux plus voir que toi afin de t'oublier jusqu'au revoir. Personne.


c'est à vous de le faire, je suis désolé
Ce texte est le concept de base de mon roman presque achevé, Tout pour vous, l'imaginaire libéré et non utilisé,car ce roman sera concrétisé en dessin animé ou plutôt manga pour ceux qui le veulent car il sera conçu ensemble en réseau grâce au logiciel de graphisme open source Blender.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 13 Juil - 16:11 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet Forum philo de RAMIUS Index du Forum

Analogie

Page 1 sur 1
Sauter vers:  
 
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Egyptian_Theme by Mojy, © 2003 Mojy - Mojytech
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com